Depuis plus de 50 ans au cœur de l’agglomération Toulon Provence Méditerranée
28 mar

Votre agence immobiliere de La Valette-du-Var fait le point sur le marché en 2018

AdobeStock_74389331

Vous avez un bien immobilier à vendre à La Valette-du-Var ? Alors que 2017 a été une année exceptionnelle en termes d’immobilier, que doit-on attendre de 2018 ? Si tous les professionnels s’accordent à dire que l’activité restera soutenue, « la demande s’est fortement ralentie fin 2017, et les risques de ralentissement du marché immobilier en 2018 sont importants », souligne Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.

On assiste à un retour de la demande
Si vous avez un bien immobilier à vendre à La Valette-du-Var, ne soyez pas inquiet : bien que la demande se soit tarie en fin d’année, « depuis janvier, les emprunteurs semblent être de retour, le volume de dossiers traités est en progression par rapport à novembre et décembre 2017, ajoute Philipe Taboret. Mais la situation actuelle est assez paradoxale ». En effet, malgré les réformes et la perte partielle des aides au logement, qui ont désolvabilisé une partie des primo-accédants, le marché reste actif. Selon Benoît Catel, directeur général du Crédit Foncier : « L’année immobilière 2017 a été exceptionnelle sur tous les fronts. 2018 devrait l’être également, bien qu’en deçà des records enregistrés en 2017.»

Toutefois, le sud de la France continue à être recherché. Son climat agréable et ses belles propriétés s’arrachent toujours à bon prix. Ainsi au niveau des recherches des internautes, si le site Vivastreet enregistre plus d’un cinquième de ses recherches pour des biens à l’étranger (21,92%), c’est la région PACA qui vient en seconde position (13,55%) puis le Languedoc-Roussillon (11,67%).

Au niveau des prix au m², sans compter l’Ile-de-France qui pointe à la 2e position (3 785 €), c’est bien sur la côte Méditerranéenne que les biens immobiliers sont les plus chers. Ainsi la Corse (4 330 €) trône en tête de ce classement et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (3 483 €) complète ce podium des régions les plus chères de France. En Languedoc-Roussillon, il fait compter 2033 €/m². À l’inverse, l’Auvergne (774 €), le Limousin (821 €) et la Bourgogne sont les zones où les propriétés se cèdent au prix le plus avantageux.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée